Home - Rasfoiesc.com
Educatie Sanatate Inginerie Business Familie Hobby Legal
Satisfactia de a face ce iti place.ascensiunea în munti, pe zapada, stânca si gheata, trasee de alpinism



Alpinism Arta cultura Diverse Divertisment Film Fotografie
Muzica Pescuit Sport

Diverse


Index » hobby » Diverse
» La belgique : musÉes du folklore


La belgique : musÉes du folklore




LA BELGIQUE : MUSÉES DU FOLKLORE (II)

À Gand (en flamand Gent, ville et port de Belgique), le Musée du Folklore (néerl. Museum voor Volkskunde) est installé dans les maisonnettes et la chapelle gothique de l’hospice des Enfants Alyn, fondé au 14e s. La cour intérieure autour de laquelle s’alignent les ravissantes maisons blanches à haute lucarne forme un joli tableau. Le musée évoque, dans une quarantaine de petites salles, les arts et traditions populaires de la Flandre. De remarquables reconstitutions de boutiques (épicerie, estaminet, pharmacie), d’intérieurs, d’ateliers d’artisans (savetier, cirier, tourneur) évoquent la vie de Gand vers l’an 1900. Le musée présente aussi un théatre de traditionnelles marionnettes gantoises et des expositions temporaires.

À Liège (en flamand Luik, ville de Belgique), le Musée de la Vie wallonne, voué à l’ethnographie et au folklore du pays wallon, est installé dans un ancien couvent des frères mineurs, magnifique ensemble du style Renaissance mosane du 17e s. où se marient avec élégance la brique et la pierre de taille. Les modes de vie d’autrefois sont évoqués par la reconstitution d’intérieurs, d’ateliers, de cadres familiaux traditionnels et par l’illustration d’arts régionaux ou de croyances populaires. Dans la salle consacrée à la sorcellerie remarquer les « chênes à clous » où les malades venaient clouer leurs vêtements pour se débarrasser de leurs maux. Au 2e étage sont exposées une exceptionnelle collection de cadrans solaires et une remarquable série de marionnettes liégeoises. Le musée abrite un théatre de marionnettes et possède une salle de dialectes.




À Mons (en flamand Bergen, commune de Belgique), le Musée de la Vie montoise est abrité par la maison Jean-Lescarts, charmant édifice de 1636, ancienne infirmerie d’un couvent. La maison, accessible par un escalier, est isolée au fond d’un jardin. L’intérieur évoque, par son mobilier, sa décoration rustique, ses collections et sa documentation, l’histoire et la vie traditionnelle de la région.

À Tournai (en flamand Doornik, ville de Belgique), le Musée du Folklore est organisé dans la « Maison Tournaisienne » dont les façades datent de 1673. Le musée possède des collections qui font revivre les arts et traditions populaires de la ville et du Tournaisis, ainsi que la vie quotidienne vers 1850. Au rez-de-chaussée on voit d’intéressantes reconstitutions : estaminet, atelier du « balotil » (bonnetier), cuisine de ferme, atelier de tisserand et documents historiques. Au 1er étage il y a la tour des enfants trouvés. Au 2e étage, la maquette de Tournai au 17e s. est la reproduction de celle exécutée pour Louis XIV. (D’après Belgique - Grand-Duché de Luxembourg, Guide Michelin, 2004)

K Lexique

abriter = a adaposti

bonnetier = fabricant de tricotaje si lenjerie

brique = caramida

charmant(e) = fermecator, -oare ; incantator, -oare

chêne = stejar

cirier = fabricant de lumanari de ceara

clou = cui

clouer = a bate in cuie, a agata / pune in cui

croyances populaires = credinte populare

épicerie = bacanie

estaminet = cafenea

frère mineur = calugar minorit

hospice = azil, ospiciu

lucarne = lucarna

maisonnette = casuta

mal (pl. maux) = rau

mosan(e) = din regiunea udata de raul Meuse

pierre de taille = bloc de piatra pentru fatade

ravissant(e) = fermecator, -oare ; incantator, -oare

revivre = a retrai

s’aligner = a se alinia

savetier = carpaci (de incaltaminte)

se marier = a se armoniza / combina

sorcellerie = vrajitorie

tisserand = tesator

tourneur = strungar

trouvé(e) = gasit(a)

L Exercices

1. Répondez aux questions.

Où est installé le Musée du Folklore à Gand ?

Qu’est-ce qu’il évoque ?

À quoi est voué le Musée de la Vie wallonne à Liège ?

Où est-il installé ?

Où est abrité le Musée de la Vie montoise à Mons ?

Qu’est-ce qu’il évoque ?

Où est organisé le Musée du Folklore à Tournai ?

Qu’est-ce qu’il possède ?

2. Vrai ou faux ?

Vrai

Faux

1. Les maisonnettes et la chapelle gothique de l’hospice des

Enfants Alyn ont été fondées au 15e s.

2. Le Musée du Folklore de Gand évoque, dans une

quarantaine de petites salles, les arts et traditions

populaires de la France.

3. Le Musée de la Vie Wallonne à Liège abrite un théatre de

marionnettes et possède une salle de dialectes.

4. Le « balotil » est un bonnetier.

3. Trouvez la définition qui correspond aux noms de la colonne de gauche.





1. bonnetier

a. artisan, ouvrier qui travaille au tour (à main ou

automatique)

2. cirier

b. celui qui travaille la cire, celui qui vend des cierges, des

bougies

3. épicier

c. ouvrier qui fabrique des tissus sur métier à bras ou qui

surveille la marche des métiers à tisser Jacquard

4. savetier

d. personne qui fabrique ou qui vend des produits de

bonneterie

5. sorcier

e. personne qui pratique une magie de caractère primitif,

secret et illicite (sorcellerie)

6. tisserand

f. personne qui tient une épicerie, un commerce d’épicerie

7. tourneur

g. raccommodeur de souliers, cordonnier

4. Complétez les blancs avec les adjectifs qui conviennent.

actuel – française – globale – médiévale – saliens

La délimitation de n’importe quelle civilisation se fait dans le temps et dans l’espace. Ainsi, parler de la civilisation . . c’est songer à une société . qui se trouve représentée entre 400, quand les Francs . s’établissent dans le pays de Waes et 1491, quand a lieu le mariage de Charles VIII et d’Anne de Bretagne), et sur le territoire . de la France (avec quelques approximations).

5. Faites des phrases à vous avec les syntagmes ci-dessous.

Garçon épicier – marchand épicier ;

Tourneur de corderie – tourneur sur bois – tourneur sur ivoire – tourneur sur métaux.

6. Classez les noms dans le texte ci-dessous, selon le modèle.

Noms masculins

Noms féminins

sg.

pl.

sg.

pl.

royaume

Le royaume de Belgique est récent. Il s’est détaché du royaume des Pays-Bas en 1831. le territoire belge a connu la domination bourguignonne, puis espagnole, puis autrichienne, puis française. Si les grands États se le disputaient, c’est à cause de sa position sur la Mer du Nord, à l’extrémité de la grande plaine nord-européenne. C’est aussi que le commerce et l’industrie y ont accumulé de grandes richesses. Il n’a que 30.000 km2, mais renferme près de 9.800.000 habitants, Flamands au Nord, Wallons au Sud. Densité : 320. Du Sud au Nord, on distingue trois régions naturelles : le plateau forestier de l’Ardenne longé par le couloir de Sambre et Meuse, grande route internationale ; les hautes plaines limoneuses de grande culture (Brabant) ; les plaines littorales (Flandre), pays d’herbages, dont les plus basses sont aménagées en polders.

7. Donnez la forme correcte des adjectifs entre parenthèses dans le texte ci-dessous.

Une agriculture (savant) et (minutieux) donne de (haut) rendements : blé, betterave à sucre, pomme de terre, légumes, élevage laitier. L’industrie (textile) – coton, laine, lin, fibres (synthétique) – demeure (actif). L’extraction de la houille subit une crise (sévère). La métallurgie du fer, du cuivre, du zinc alimente de (puissant) industries (mécanique). Les (grand) centres (industriel) sont Liège, Gand, Charleroi, le port d’Anvers – 3e d’Europe – et la capitale Bruxelles – 1 million d’habitants. La Belgique se classe au (premier) rang du monde pour le commerce (extérieur) par habitants et par an.

8. Mettez en roumain les phrases ci-dessous en vous aidant d’un dictionnaire.

C’est une véritable chasse aux sorcières.

Elle a dans son jardin de l’herbe aux sorcières.

Il ne faut pas être sorcier pour faire son devoir.

J’ai beaucoup aimé « L’apprenti-sorcier ».

Lire un livre, ce n’est pas bien sorcier.

Sa belle-mère était une vieille sorcière.



Quant à Jean, c’est un épicier.

Ce sont des idées d’épicier.

9. Mettez en roumain, en faisant attention aux diverses valeurs du mot dehors.

Attends-moi dehors, je n’en ai que pour quelques instants.

Au-dehors, il est un homme aimable, mais au fond c’est un homme dur.

En dehors de ce que vous avez lu, il y a encore plusieurs articles sur la question.

Il a placé tout son argent au-dehors de son pays.

Il est resté dehors toute la nuit.

Il voyait dehors les passants frileusement emmitouflés dans leurs manteaux.

J’entends sa voix, il appelle de dehors.

Le dehors de cette boite est très joliment orné.

Le directeur m’a fichu dehors.

Ne vous penchez pas en dehors.

Tu n’a pas rangé tes affaires dans ton armoire : tu les as laissées dehors.

10. Mettez en roumain, en faisant attention aux diverses valeurs du pronom personnel indéfini on.

A tous les deux les mêmes goûts.

Alors, on n’est plus faché maintenant ?

Alors, on se promène ?

Au Japon, on porte des kimonos.

Au rez-de-chaussée on voit d’intéressantes reconstitutions : estaminet, atelier du « balotil » (bonnetier), cuisine de ferme, atelier de tisserand et documents historiques.

Autrefois on vivait mieux.

Cette voiture, on dirait un veau.

Dans cet ouvrage, on se propose de distinguer trois parties.

Nous, on n’y peut rien.

On a barré la route.

On a frappé à la porte.

On aime bien se sentir approuvé.

On est inquiet de ce qu’on ne comprend pas.

On est venu vous voir.

On fait ce qu’on peut.

On m’a demandé de vos nouvelles.

On m’a remis cette lettre pour vous.

On ne travaille bien qu’avec une bonne santé.

Quand on veut noyer son chien, on l’accuse de la rage.

Son costume était tout taché, on aurait dit un homme des bois.

J Lecture supplémentaire: La tapisserie en France

La tapisserie est un ouvrage tissé au métier à main et dans lequel le dessin (paysage, portrait, etc.) résulte de la façon dont les fils de trame (duites) de couleur (de coton, de laine ou de soie et, plus tard, d’argent et d’or) sont entrecroisés avec les fils de chaine. Oeuvre d’équipe entre le peintre, qui réalise le carton de tapisserie (maquette d’après laquelle on exécute une tapisserie) et le lissier, qui « traduit » la pensée du premier, la tapisserie s’exécute sur des métiers dont la chaine est tantôt verticale, tantôt horizontale. Selon que le métier est vertical (métier à haute lisse) ou parallèle au sol (métier à basse lisse), on parle de tapisseries de haute lisse (celles des Gobelins) ou de tapisseries de basse lisse (celles de Beauvais et d’Aubusson). L’art du tissu est représenté dans la période romane par la célèbre « tapisserie de la conquête », populairement connue sous le nom de « tapisserie de la reine Mathilde » ou de « tapisserie de Bayeux ». Improprement appelée « tapisserie », cette immense broderie sur toile bise exécutée vers 1075 raconte, en 58 scènes (70,34 m sur 0,5 m) la conquête de l’Angleterre par les Normands sous Guillaume le Conquérant. Répandue au Moyen Age sous forme de grands panneaux destinés à revêtir et à parer les murailles des chateaux, la tapisserie retrace d’abord « La Légende dorée » (recueil de vies de saints, écrites vers 1260 par le dominicain génois Jacques de Voragine) ou des romans de chevalerie. Devenues somptueuses, les tapisseries servent d`ornement de fêtes dans les chateaux où elles apportent la gaité de leurs couleurs: il y avait, à l’époque, des suites (composées d’une seule pièce répétée plusieurs fois), des tapisseries à écriteau (dont le sujet était indiqué en lettres gothiques), des tapisseries à semis (dont le fond uni est semé de fleurettes), des tentures (ensembles de tapisseries de même sujet) et des verdures (tapisseries où le paysage est essentiel, les êtres vivants n’étant que l’accessoire). Dans les églises, les tapisseries retracent des épisodes de l’’« Ancien » et du « Nouveau Testament » ou de la vie des saints et servent, là aussi, de protection contre le froid. On utilisait les tapisseries également pour la décoration des rues lors des réjouissances publiques. Parmi les tapisseries françaises de l’époque, les « tentures de l’Apocalypse », commandées par Louis Ier d’Anjou et tissée à Paris, à la fin du 14e s., par Nicolas Bataille, sont fameuses (une galerie de 96 m de long a été spécialement construite à l’intérieur du chateau d’Angers pour les recevoir). Les couleurs et les dessins ont la délicatesse des miniatures anciennes. Saint Jean se détache sur le fond représentant une ville détruite, tandis que les anges font retentir les trompettes du Jugement dernier, et qu’un aigle symbolique vole dans le ciel. Loin de paraitre dramatique, cette scène revêt une douceur et une grace incomparables. (D’après Tout l`Univers,1996)




loading...




Politica de confidentialitate


Copyright © 2020 - Toate drepturile rezervate